MUSIQUE ET INSTRUMENTS EN BAMBOU

Le SHAKUHAI

Le Shakuhachi devint au XVIIe siècle l’instrument rituel d’une secte bouddhiste zen, la secte Fuke.

Les joueurs de cette discipline spirituelle se font alors appeler Komuso (prêtres du néant), et obtiennent le droit exclusif de jouer du Shakuhachi. Aujourd’hui son usage est libre, mais si pour certains courants le Shakuhachi est un instrument séculaire, pour d’autres il doit se pratiquer en respectant l’idéal zen de la secte Fuke.

Sa pratique relève plus que l’appartenance à une secte.

Il s’agit d’un principe musical lié à une école de pensée philosophique. Si pour des raisons politiques, cette école de pensée née du bouddhisme Zen s’est structurée pendant l’ère Edo, son essence réside avant tout dans sa musique et ses fondements musicaux.

Le Shakuhachi Fuke n’a jamais disparu même si son enseignement s’est souvent transmis dans le secret.

Shakuhachi Fuke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *